Création d’un crapauduc sur la route forestière de la forêt du Grand Grünewald

Très vulnérables en période de reproduction, lors de leur migration entre leur habitat terrestre et leur site aquatique, les amphibiens représentent plus des deux tiers des animaux écrasés sur la route. En forêt domaniale de La Petite-Pierre, en plein cœur du Parc naturel régional des Vosges du Nord, un crapauduc a été installé en 2022 pour les protéger.

Le projet

Dans la forêt domaniale de La Petite-Pierre Nord, chaque année, entre février et avril, des centaines de crapauds sortent des bois et traversent la route du Grand Grünewald pour se rendre dans les étangs où ils vont se reproduire : nombre d'entre eux se font écraser avant d'y parvenir. 

Pour remédier à cette hécatombe, l’ONF et ses partenaires ont installé le long de la route, sur plus de 120 mètres, des filets et des seaux pour recueillir les batraciens. En 2020 et 2021, ce sont ainsi plus de 4320 batraciens qui ont été sauvés. Mais ce système encore imparfait impliquait la mobilisation quotidienne de bénévoles pour récupérer les batraciens.

En 2022, sont réalisés des travaux pour installer un crapauduc pérenne, avec des passages busés sous la route forestière, afin de permettre un transit simplifié des batraciens. Le système n'implique plus que la pose et la dépose de filets en début et en fin de période de reproduction. Un panneau pédagogique a été installé pour expliquer au grand public l’intérêt du projet et le sensibiliser à la protection des amphibiens.

Informations clés :

> Thématique du projet : Agir pour la biodiversité

> Année de réalisation : 2022

> Porteur du projet : Agence territoriale Nord Alsace

> Localisation : Forêt domaniale de La Petite-Pierre Nord

> Région : Grand Est

> Département : Bas-Rhin (67)

> Soutenu par : IKEA